Thierry Laudren  —  Mobilier d'artiste
 
Vous êtes ici : Accueil >  MONUMENTS HISTORIQUES

Monuments historiques

Église de Brennilis [Finistère]

Restauration des sculptures de la charpente, des sablières et des corniches pour le compte des MH.

Photos de la restauration terminée en 2013 ici

Campagnes en 2010 et 2011. >> Voir la page ici

Église Saint-Jean du Baly LANNION

Du journal "Entracte",
article de Philippe Gestin, 2003

"Le but est de refaire la charpente qui s'effondrait, résume Marie-Suzanne de Pontbaud, architecte des Monuments Historiques. Elle avait été étayée par mon prédécesseur. La voûte en plâtre avait été supprimée.
Il s'agit donc de restaurer la charpente, de rénover la couverture avec les ardoises récupérées. Nous en profitons pour refaire la voûte lambrissée d'origine, dont on a trouvé les restes."

Sculptures neuves

Comme lors de la construction de l'édifice au XVIe siècle, les différents corps de métiers se mélangent sur le chantier. A l'œuvre des charpentiers s'ajoute celle du sculpteur et du peintre.
Corniches, monstres des entraits [grosses poutres horizontales qui relient la voûte] culots (au centre de la voûte), "toutes les sculptures de l'église sont refaites à neuf.

Lannion Lannion

Nous exécutons la recherche, le dessin jusqu'à la réalisation finale", indique Thierry Laudren, sculpteur rennais.
"Les corniches d'origine, comme les sablières ont été enlevées et cédées à l'église de Loguivy-Plougras en 1902, raconte Maximilien Philomenko, collaborateur de l'architecte en chef. Cela est sans doute lié à la reconstruction du choeur à la même époque, où l'abside en arrondi a été remplacée par un chevet plat."

S'inspirer pour créer ...

"Nous nous sommes inspiré des corniches de Loguivy, mais ce n'est pas une copie, signale Thierry Laudren. Il s'agit de retrouver l'esprit de l'époque... tout en respectant les délais de réalisation. Qui étaient un peu courts.
entrait Car la sculpture n'est pas un métier qui se mécanise, tout est fait à la main".
L'idée maîtresse est de "garder une unité dans l'ensemble du décor". Celui-ci est rythmé par les ondulations des rubans, composé de végétaux, d'animaux, avec peu de scènes de religion pures. Plus une touche de fantastique avec les têtes de dragons à l'extrémité des entraits.

Église de Bodilis

L'église de Bodilis, dans le Finistère (département à l'ouest de la région de Bretagne, en France) date du 15e siècle. Très belle, elle est classée par les Monuments Historiques.

La charpente en était très abîmée.
Les culots de chêne - entre autres - ornés de sculptures, ont nécessité une profonde réfection.

Voici quelques gros plans sur ces vénérables et pittoresques personnages.

binioucoz binioucoz binioucoz
biniou biniou biniou

Joueur de biniou coz (petit biniou ou biniou ancien)

Église de Lampaul au Finistère

Un entrait est une grosse poutre de chêne longue de huit mètres en l'occurrence. Elle est sculptée sur six mètres. Elle constitue un élément essentiel de la charpente, soutien et "tendeur" de celle-ci.

This is a main beam (8 meters) carved over 6 meters.

Lampaul entrait brennilis